[J-Drama] Lexique des termes

Les termes entourant les dramas japonais sont nombreux et souvent obscures pour les néophytes et non-japanophiles. Voici donc les principaux termes à connaitre et leurs explications. Ce petit lexique s’étoffera au fur et à mesure.

G


Getsuku (月9)
Le terme Getsuku (月9, getsuku?), abréviation japonaise de Getsuyou kuji (月曜9時, getsuyou kuji?), signifie le lundi à 9PM (21h). C’est traditionnellement l’heure à laquelle les dramas les plus populaires sont diffusés à la télé nippone. C’est la toute puissante Fuji TV qui en est à son origine, en lançant le modèle de diffusion des dramas le lundi soir, prédisant que cette case serait la plus populaire. Ce choix vient du fait que le lundi soir est le seul soir de la semaine où aucun match de base-ball n’est diffusé, signifiant que tout au long de l’année, il n’y aurait pas de retard au niveau de la diffusion. Car il faut savoir qu’au Japon, en raison de la très grande popularité du base-ball, les émissions étant consacrées à ce sport ont la priorité sur tous les autres programmes. Il est ainsi courant de voir des émissions repoussées en raison de matchs en retard. Bien que les chaines diffusaient souvent leurs dramas le lundi soir, la case horaire du lundi soir à 21h a été popularisée par les deux séries que sont « Tokyo Love Story » et « The 101th Proposal ». La Fuji TV a alors commencé la promotion de sa plage horaire du lundi 9PM comme « Getsuku », et mis en place des interviews des acteurs et actrices lors de leur première « getsuku ». Peu de temps après, les autres chaînes ont emboité le pas de la Fuji TV et programmées leurs dramas les plus populaires le lundi soir.

J


Jidaigeki (時代劇)
Les jidaigeki sont des dramas historiques se déroulant avant 1900. En général les jidaigeki se concentrent sur la période d’Edo ou des Tokugawa (1600 à 1867).

R


Renai (恋愛 / れんあい)
Le mot renai signifie romance. Donc comme vous pouvez vous en douter ce terme s’applique aux dramas romantiques. Ainsi lors d’un renzoku romantique on parle de « renzoku renai » et de même logiquement de « tanpatsu renai » lorsqu’il s’agit de tanpatsu.

Renzoku (連続 / れんぞく)
Pour faire simple le terme renzoku est le format de la plus grande majoriété des dramas que nous connaissons. Ceux sont les séries qui s’étalent le plus souvent sur une dizaine d’épisodes durant entre 40 et 50 minutes en général, hormis le premier et dernier plus long. Diffusé le soir de façon hebdomadaire, le renzoku ne connait qu’une seule saison se suffisant à elle même (rares sont les renzoku à se voir prolonger dans une seconde saison). De plus contrairement à certaines séries télés occidentales un renzoku n’est quasiment jamais interrompu en cours de route et a souvent comme soutient financier de grosses compagnies (Coca-Cola, NTT DOCOMO,…)

S


Shousetsu (小説 / しょうせつ)
Les shousetsu sont des dramas se basant sur des romans (Ikebukuro West Gate Park par exemple). C’est pourquoi lorsque l’on parle d’un Renzoku tiré d’un roman on le qualifie de « renzoku shousetsu ».

T


Tanpatsu (単発)
Le terme japonais tanpatsu (単発) désigne les dramas dont l’histoire n’est développé que sur un épisode. On trouve soit un one-shot indépendant d’une quelconque série (Kanojo to no Tadashii Asobikata SP) ou épisode spécial tiré d’un renzoku a succès, qui se retrouve alors affublé d’un special (Code Blue SP, Hanazakari no Kimitachi e SP,…) destiné à une diffusion télé. Il peut aussi arriver, bien que cela déforme un peu le terme, que les tanpatsu soient divisés en plusieurs parties (Nodame Cantabile Shinshun Europe Special par exemple) avec une diffusion étalée. De part leur durée, entre 1h30 et 2h, et leurs diffusions courantes, ils peuvent être rapprochés aux téléfilms que nous connaissons. Les SP des renzoku sont souvent diffusés entre les saisons. On peut aussi noter que le succès d’un Tanpatsu peut déboucher sur le développement d’un renzoku à partir de la trame de base (c’est le cas pour Tantei Gakuen Q).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *