[K-Découverte] Jaurim

jaurimComme promis voici le premier article découverte consacré à la musique coréenne. Et histoire de bien commencer les choses, c’est le célébrissime et talentueux quatuor pop/rock Jaurim (자우림), formé en 1997 autour de la fabuleuse voix de Kim Yuna, qui ouvre le bal. Outre sa longévité, c’est sans conteste grâce à sa chanteuse que Jaurim peut se targuer d’être l’une des formations coréennes les plus talentueuses de ses quinze dernières années. Avec une voix fantastique et parfaitement maitrisée, Yuna permet au groupe de pouvoir se lancer à l’assaut de multiples styles sans jamais y perdre son identité, et d’offrir à leur public une discographie dense, véritablement inspirée et emplie de petits bijoux. Sans compter que malgré son succès le groupe a réussi à garder les pieds sur terre, ce qui est toujours plus qu’agréable.

C’est dans les bars de Séoul, durant l’année 1996, que débute l’aventure du groupe. C’est par une heureuse rencontre que Lee Sung Kyu (guitare) et Kim Jin Man (basse) croisent la route d’un duo, CCR, alors composé de Kim Yuna (chant) et Goo Tae Hoon (batterie). Les quatre artistes décident très vite de se réunir en une seule formation et commencent alors à se produire sous le nom de The Ugly Duckling, en arpentant les bars de la capitale coréenne, et notamment ceux du quartier étudiant de Shincho. Rapidement le groupe se fait repérer et change de nom pour devenir Jaurim (formé de trois idéogrammes chinois (violet) (pluie) (foret) ). Très rapidement le groupe compose le titre hey hey hey (le morceau n’est pas disponible dans la discographie du groupe) qui servira de theme song au drama the man with flower en 1997. Grâce à ce succès le groupe se voit proposer un contrat par le label Nanjang music, qui leur permettra de sortir très rapidement leur premier album, Purple Heart, en novembre 1997. Un an plus tard, en novembre 1998, le groupe défraie bien malgré lui la chronique avec leur deuxième album, puisque 9 des 14 pistes de Lover se retrouve interdites de passages à la radio. La formation ne se laisse pas démonter et continue alors sur un rythme soutenu puisque en septembre 1999 sort un album de reprises d’anciennes de leurs compositions agrémenté inédits, B-Side (비정규작업), puis leur troisième album, The Wonderland, en juillet 2000. En 2001, le premier, et à l’heure actuel seul, album live du groupe, True Live, sort dans les bacs. Après la sortie du premier album solo de Kim Yuna, le groupe revient avec un quatrième album original, 04, en septembre 2002, qui permet à la formation de rafler un Dae-sang. Entre 2002 et 2004 la groupe se met en pause permettant aux différents membres de se consacrer à leurs projets solo. C’est ainsi que Kim Yuna en profite pour sortir son second album solo en mars 2004 et aux trois autres membres de lancer le groupe Chococream Rolls. C’est le 16 octobre 2004 que le quatuor relance ses activités conjointe avec la sortie de leur cinquième album, All You Need Is Love. L’année suivante, en septembre, c’est un nouvel album de reprises, The Youth Admiration (avec en autre des reprises de Pearl Jam, David Bowie ou The Crash), que le groupe propose à ses fans. Le 20 octobre 2006, le groupe sort son sixième album original, Ashes to Ashes. Après une période de retrait, c’est avec une Kim Yuna mariée et jeune maman, que le groupe sort son septième album, Ruby Sapphire Diamond, le 9 juin 2008,avec leur toute fraiche propre maison de disque, et écrit par Kim Yuna durant sa maternité.

Remerciements à Daegann de Corean Paradox

Site officiel / MySpace

Comments

  1. says

    « Shadowrun de Corean Paradox »
    En fait mon pseudo c’est Daegann 😉
    Merci pour le lien et heureux que mon blog ai pu t’aider dans tes recherches sur Jaurim. (que j’ai eu le privilège de voir deux fois en concert :))

    – Daegann –

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *