[Bio] Cao Fang 曹方

CaofangApres Zhang Xuan, on continu avec une autre jeune et talentueuse chanteuse venant cette fois de Chine continentale, Cao Fang. Originaire de la province du Yunnan, dans la sud ouest de la Chine, Cao quitte très tôt sa ville natale (1996), à l’age de 13 ans, pour se rendre dans sa proche voisine la préfecture Kunming, afin d’y continuer ses études. C’est à cette époque qu’elle commence à composer ses premiers morceaux et rejoint dans le même temps un groupe. Ils sortent une première démo, qui arrivent aux oreilles et impressionne le musicien Xiao Ke en 2001 lorsqu’il enregistre de la musique traditionnelle dans le Yunnan, mais ce dernier n’arrive pas à les localiser. Quelques mois plus tard Cao Fang quitte Kunming pour Beijing pour participer à un concours musical universitaire, dont le juge n’est autre que Xiao Ke. Cao raffle deux prix, celui des « meilleurs paroles » et celui du « meilleur groupe », et se voit proposer par Xiao Ke de rejoindre son label nouvellement créé. Cao déménage alors pour Beijing en 2002 pour commencer en temps qu’assistante dans le label de Xiao Ke. Peu de temps après elle signe son premier contrat, et sort son premier album, Black Perfume (黑色香水), en 2003. L’album n’a le droit qu’à une faible promotion et les ventes ne décollent pas, mais Cao voit sa notoriété croitre grâce aux nombreuses discutions sur son album voyant le jours sur différents blogs chinois. Son deuxième album, Encounter Me (遇见我), sort deux ans plus en tard en 2005, et se vend à plus de 100,000 exemplaires et permet à la jeune artiste de récolter un certain nombre de prix. La même année elle décide aussi de modifier l’orthographe de son nom, passant de 曹芳 à 曹方. En 2007, sur son propre label, elle sort un EP de cinq pistes, Farther Than the Sky (比天空还远). L’année suivante, la société d’ électricité GE Healthcare utilise son titre « In Summer » (在夏天) dans sa campagne de pub télé Healthcare Re-imagined, dans le cadre d’une campagne pour les Jeux Olympique, lui donnant ainsi une reconnaissance internationale. D’après ses derniers propos son troisième album serait prévu pour bientôt. De plus Cao compose pour nombre d’autres artistes chinois dont Jian Haixin et Qin Hailu.

Par sa voix juvénile et ses mélodies douces Cao Fang est souvent comparée à la talentueuse chanteuse taiwanese Cheer Chen  (qui est une de ses artistes préférées), et son style la rapproche d’artistes comme les Cranberries et Faye Wong. Fortement influencée par le trip-hop, la bossa nova, et la musique d’ethnies minoritaires chinoises (notamment la minorité Jino) Cao Fang nous offre des morceaux calmes et lancinants, porté par une voix fragile et  terriblement attachante. Pétrie de talent Cao Fang a un avenir doré qui s’ouvre devant elle, et de plus, possédant son propre label elle reste loin des griffes des Majors en gardant une maitrise totale sur sa musique et pouvant décider de son rythme de travail (loin par exemple du sempiternel et habituel « un single tous les trois mois » d’une grande majorité des  artistes Major japonais). Bien qu’ayant déclarée « You can download my music, but you can’t download my life. » je ne peux encore une fois que vous encourager à vous procurer ses albums légalement, dont le premier est par ailleurs disponible chez SinoProd, en passant par les sites d’import bien connus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *