[Expo] Trésors de Dunhuang

http://www.guimet.fr/IMG/jpg/buddha_dunhuang.jpg

Présentation d’une exposition-parcours des collections permanentes du musée Guimet, en association avec le Centre culturel de Chine à Paris du 21 novembre 2008 au 28 février 2009. Commissariat : Gao Dexiang et Jacques Giès (pour l’exposition au Centre culturel de Chine) ; J. Giès (pour l’exposition au musée Guimet).
Parcours organisé au sein du musée Guimet, avec le mécénat exclusif du Crédit Agricole.=

A l’occasion de l’ouverture de ses nouveaux espaces, le Centre culturel de Chine présente les répliques, en trois dimensions et en taille réelle, de deux grottes du sanctuaire rupestre de Dunhuang, ainsi que des copies de sculptures et de peintures murales couvrant la longue activité artistique et religieuse du sanctuaire (du Ve au XIIIe siècle). Au musée Guimet, il s’agit d’un nouvel accrochage mis en valeur dans un parcours et une signalétique graphique, commentant et identifiant les œuvres originales de la collection bouddhique chinoise du musée, qui ont un rapport proche ou lointain avec les créations de Dunhuang : l’objet de cette exposition-parcours des collections étant de les ‘mettre en perspective’. Peintures liturgiques et votives sur soie, chanvre et papier voisineront avec la statuaire rapportée des grottes, illustrant les relations de Dunhuang avec les arts de la Route de la Soie et l’art de la Chine métropolitaine. Reflet d’un millénaire d’art bouddhique, les grottes Mogao sont inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1987. En s’associant à l’événement, le musée Guimet montre une nouvelle fois, sa forte implication dans des projets menés en étroite collaboration, à la faveur de la protection du patrimoine mondial et de ses trésors retrouvés.

Consacrée à l’art des grottes de Dunhuang , cette exposition est une première en France.
Deux institutions nationales, le Centre culturel de Chine à Paris et le musée des arts asiatiques Guimet, ont souhaité présenter en association un unique événement autour de ce site prestigieux et de cet art cohérent et complet de la sculpture et de la peinture bouddhique chinoise, du Vème au XV ème siècle.
Le visiteur est invité à se rendre dans les deux lieux, géographiquement proches mais que sépare la Seine, formant une ligne de partage symbolique quant aux statuts distincts des deux institutions culturelles. Il s’agit pour le Centre culturel de Chine à l’occasion de sa réouverture, de présenter les répliques de sculptures et de peintures murales des grottes en trois dimensions et en taille réelle (grottes 45 et 275 ), les reconstitutions des grottes transporteront le visiteur dans le site lui-même..
Pour le musée Guimet il s’agit d’ un nouvel accrochage mis en valeur dans un parcours et une signalétique graphique, identifiant les œuvres originales du musée , issues du site et de l’Asie Centrale voisine. Dans un continuum entre sculptures et peintures , peintures liturgiques et votives sur soie, chanvre et papier, voisineront avec la statuaire rapportée des grottes, illustrant les relations de Dunhuang avec les arts de la Route de la Soie et l’art de la Chine métropolitaine.
Pour Jacques Giès, commissaire des deux expositions et président du musée Guimet, « ces sanctuaires bouddhiques dénommés en chinois « Grottes des mille Buddha » permettront aux visiteurs de prendre la vraie mesure de ces œuvres grandioses taillées à même la muraille rocheuse, et qui ménagent, sitôt leur seuil franchi, l’incomparable surprise artistique d’un univers magique et hautement spirituel inspiré par la doctrine bouddhique et son immense iconographie. C’est à la lumière de ces répliques des grottes présentées au Centre culturel de Chine, qu’a été conçue l’exposition parcours du musée Guimet présentée dans les salles des premier et deuxième étage » .
Reflet d’un millénaire d’art bouddhique, les grottes de Mogao sont inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1987 . En s’associant à l’événement, le musée Guimet montre une nouvelle fois sa forte implication dans des projets menés en faveur de la protection du patrimoine mondial et de ses trésors retrouvés.

Renseignements pratiques : Les deux expositions sont présentées du 21 novembre 2008 au 28 février 2009.

Musée Guimet, 6 , place d’Iéna – 75116 Paris, Tel : 01 56 52 53 00
Centre culturel de Chine à Paris, 1 bd de la Tour-Maubourg – 75007 Paris, Tel : 01 53 59 59 20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *