[Expo] Akira Kurosawa s’expose au Petit Palais

http://paris.8.evous.fr/local/cache-vignettes/L164xH200/Kurosawa-5f928.jpg

Akira Kurosawa, (1910-1998) est universellement connu comme un des cinéastes les plus éminents de la seconde moitié du XXe siècle. Mais connaissez-vous le dessinateur Akira Kurosawa ?
Grâce à une rétrospective inédite en France, regroupant 87 dessins, conçus pour ses derniers films, le Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, souhaite révéler au public le fabuleux dessinateur qu’il a aussi été. Cette exposition révèle une facette méconnue du cinéaste, dessinateur exceptionnel, mettant le trait et la couleur au service d’une force émotionnelle rare. Elle permet au
visiteur de parcourir la carrière du maître en cheminant parmi ses dessins, sorte de parcours initiatique, thème cher à Kurosawa. Ces dessins ne peuvent se résumer à un travail préparatoire à la réalisation de ses films. Conçus comme des oeuvres autonomes, ils sont accessibles à tous y compris à ceux qui n’auraient pas la chance d’avoir vu ses films. Synthèse originale des cultures orientales et occidentales, par leur force expressionniste, ces dessins reflètent la personnalité de Kurosawa, son enracinement dans le patrimoine japonais comme son admiration pour l’art de Van Gogh, Cézanne, Chagall ou Rouault et la lecture de Shakespeare, Dostoïevski ou Tolstoï.
Descendant de samouraïs, Kurosawa est né dans le Japon de l’ère Meiji. C’est indéniablement cette atmosphère particulière, son environnement qui le poussent très tôt à assouvir sa soif pour l’art occidental. Après avoir été tenté par une carrière de peintre, il s’oriente vers le cinéma. Ce n’est qu’en 1978 que Kurosawa recommencera à peindre. Les dessins du film “Kagemusha” (l’ombre du guerrier) l’aideront à trouver les fonds nécessaires à la réalisation de son film qui relancera sa carrière en France. Il recevra d’ailleurs la palme d’or au festival de Cannes et le césar du meilleur film étranger. Le grand cinéaste nous a laissé également quelques clefs pour décrypter les étapes d’un processus créatif complexe : « Il y a une multitude de choses auxquelles je pense lorsque je dessine des story-boards. Le cadrage de l’endroit, la psychologie et les émotions des personnages, leurs mouvements, l’angle de camera nécessité par la capture de ces mouvements, l’éclairage, le costume et les accessoires […] Si je n’ai pas pensé aux spécificités de toutes ces choses, je ne peux pas dessiner l’image.

À moins qu’il ne soit plus exact de dire que je dessine des story-boards pour penser à ces choses. De la sorte, je cristallise, fertilise et saisis l’image de chaque scène dans un film avant de le voir clairement. Ce n’est qu’à ce moment que je procède véritablement au tournage. Cependant, il semble que ce processus ne prenne réellement forme dans mon esprit que lorsque j’écris le scénario car je trouve souvent toutes sortes de dessins au dos de mes brouillons non utilisés. »
Grâce à ces dessins, Kurosawa peut ainsi apparaître comme un pont entre l’Extreme-Orient et l’Occident. Dans un entretien, il parle du grand peintre japonais Ryûzaburô Umehara qui fut lui-même influencé par les coloris de Renoir, sans renoncer totalement aux traditions nipponnes : « Une fois, Umehara a vu mes dessins et les a trouvés très intéressants. Pourquoi ? Parce que lorsque je crée des dessins pour un film, je ne me situe pas sur un plan artistique. Je souhaite juste qu’ils servent aux acteurs et leur permettent de mieux saisir le sens ou l’ambiance de certaines scènes. » Les dessins ici rassemblés contiennent la même charge émotionnelle que les films de l’artiste. Le choix savant des coloris, mettant l’accent sur les psychologies ou dramatisant certaines scènes, est sans doute le secret de l’admiration qu’il a réussi à susciter.

La centaine de dessins exposée ambitionne de révéler au public une facette méconnue de cet artiste, dessinateur exceptionnel, mettant le trait et la couleur au service d’une force émotionnelle rare.

Du 16 octobre 2008 au 11 janvier 2009 au Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris

POUR LES ENFANTS

Ateliers Dessinons avec Kurosawa

Pour les 4-8 ans et les 7-12 ans – Durée 2h – sans réservation – 6,50 €
22 octobre, 19 novembre, 3, 17 décembre à 10h pour les 4-8 ans
et à 14h30 pour les 7-12 ans

Pour les 7-12 ans
Vacances de Toussaint : 28, 29 octobre, 4, 5 novembre à 14h30
Vacances de Noël : 23, 24, 30, 31 décembre à 14h30

POUR LES ADULTES

Visite guidée de l’exposition
Tous les vendredis à 14h30 (vacances de Toussaint comprises)
Vacances de Noël : 21, 28 décembre, 4 janvier à 11h, 26 décembre, 2 janvier à 14h30

GROUPES

Sur réservation auprès du service éducatif et culturel, au moins un mois
avant la date de visite souhaitée, du lundi au vendredi, au 01 53 43 40 36.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *