Pourquoi appelle-t-on Beijing Pekin ?

Au début du 13e siècle la cité qui s’appelait alors «Yanjing» (capitale des Jins) est complètement détruite par les Mongols. L’Empereur Khan décide par la suite de reconstruire la ville et d’en faire sa résidence d’hiver. La cité est alors rebaptisée Khanbalik  »la ville de Khan ». Sous la dynastie des Mings la cité prend le nom de Beiping « Paix du Nord ». L’Empereur Yongle décide en 1421 de transférer son gouvernement de la ville de Nankin à Beiping. Il la rebaptise Beijing : « Résidence du Nord ».

De part chez nous nous avons l’habitude d’appeler Běijīng (北京) Pekin. Même si avec les Jeux Olympique de plus en plus de personnes savent qu’en mandarin le véritable de nom de la capitale chinoise est Běijīng, encore trop de monde l’ignore. Mais l’une des choses que l’on ignore encore plus, c’est le pourquoi et les origines de cette appellation.

La francisation Pékin provient des missionnaires jésuites français du XVIIe siècle et ne tient pas compte du changement de prononciation (palatalisation) qui survint pendant la dynastie Qing et qui transforma le [k] devant un [i] en phonème [tɕ] (notée j en pinyin). Cette appellation est semblable à celle qu’ont adoptée certaines autres langues occidentales : Pechino [pekino] en italien, Peking en néerlandais, ou encore Pequim (prononciation semblable à celle du français) en portugais, par exemple. En revanche, le terme Beijing est d’usage courant en anglais.

Remerciments Photo : sand-from-paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *