Le Festival Paris Cinéma 2010 sous le signe du Japon

Avis aux franciliens amateurs de ciné nippon. L’édition 2010 du Festival Paris Cinéma, qui se tiendra du 3 au 13 juillet prochain, mettra à l’honneur le cinéma japonais avec une programmation, forte de plus de 100 films, très alléchante. Vous pouvez découvrir le programme ci-dessous (ce programme sera complété au fur et à mesure) :

Nouveaux cinémas japonais
En présence de nombreux réalisateurs, un panorama contemporain qui permettra aux spectateurs d’apprécier la vitalité et la créativité du cinéma nippon de ces trois dernières années.
Au programme : une quarantaine de films inédits (courts et longs métrages, fictions et documentaires) et des rencontres avec leurs réalisateurs et comédiens. Avec notamment le travail de cinéastes tels que Yuya Ishii (Sawako Decides, To Walk beside You), Ryosuke Hashiguchi (All Around Us), Koji Fukada (Human Comedy in Tokyo, La Grenadière)…
Ce panorama proposera également un détour par les années 80 avec la projection de quelques films rares et considérés comme des oeuvres phares pour les jeunes générations de cinéastes japonais (Typhoon Club et The Catch de Shinji Sômai, Mélodie Tzigane de Seijun Suzuki…)

KOJI WAKAMATSU
Hommage en sa présence / Forum des images (1er), MK2 Bibliothèque (13e)
Plongée en apnée dans l’oeuvre âpre, sensuelle et violente de Koji Wakamatsu, ancien yakuza, maître du pinku-eiga et cinéaste dérangeant.
Pour découvrir quelques-uns de ses nombreux films, ainsi que L’Empire des sens dont il a été le producteur.
Les temps forts
– Masterclass à la BnF le 4 juillet (entrée libre)
– Débat avec le réalisateur à l’issu de la projection de United Red Army le 4 juillet au Forum des images
– Avant-première du Soldat Dieu en sa présence le 5 juillet au MK2 Bibliothèque
– Rencontre avec Serge July et David Thompson autour du documentaire Il était une fois… L’Empire des sens le 9 juillet au Forum des images

Le 3 juillet au soir on pourra entre autres revoir les œuvres de Koji Wakamatsu lors d’une nuit du cinéma au Forum des Images.

SHINOBU TERAJIMA
Focus en sa présence / MK2 Bibliothèque (13e)
La 60e Berlinale lui a offert une consécration internationale avec l’Ours d’argent de la meilleure actrice pour son rôle d’épouse martyre dans Le Soldat Dieu de Koji Wakamatsu.
Actrice de théâtre et de télévision, son talent avait d’abord éclaté dans le road-movie de Ryuichi Hiroki, Vibrator, où elle incarnait de façon époustouflante une jeune trentenaire solitaire et alcoolique.
Temps forts
– Avant-première du film Le Soldat Dieu en sa présence, le 5 juillet

RINKO KIKUCHI
Focus en sa présence / MK2 Bibliothèque (13e)
Cette jeune actrice japonaise d’à peine 30 ans s’est imposée internationalement en un seul film avec une nomination aux Oscars pour son interprétation dans Babel d’Alejandro González Iñárritu.
Il aura suffi d’un rôle pour que cette jeune actrice soit mise en lumière et que les yeux du monde entier n’arrivent plus à s’en détacher.
Temps fort
– Avant-première de Carte des sons de Tokyo d’Isabel Coixet en sa présence.

SADAO YAMANAKA
Hommage / Maison de la Culture du Japon (15e)
Cinéaste injustement méconnu en France, décédé en 1938 à l’âge de 28 ans et dépeint par tous comme « le Jean Vigo japonais », il mérite incontestablement une reconnaissance internationale.
Du jeune et regretté Yamanaka, on ne trouve plus que 3 films : Tange Sazen et le pot d’un million de ryôs (1935), Kôchiyama Sôshun (1936) et Pauvres humains et ballons de papier (1937).
Temps forts
– Projections dans leur intégralité et en VOSTF, pour la première fois, de ces 3 films à la Maison de la Culture du Japon, du 5 au 7 juillet.

Akira Kurosawa
Cinémathèque française (12e)
Son art de la mise en scène, son perfectionnisme et son sens du mouvement et du spectaculaire en ont fait un grand maître admiré et parfois imité par des cinéastes du monde entier.
C’est lui qui, avec Rashomon, fit découvrir le cinéma japonais en Occident. Dans son oeuvre alternent aventures épiques (Les Sept Samouraïs, La Forteresse cachée), drames policiers (Chien enragé, Entre le Ciel et l’Enfer), drames (Vivre), chroniques sociales (Dodeskaden).
> Dans le cadre de la rétrospective « Akira Kurosawa, L’Empereur (1910- 1998) » du 23 juin au 1er août 2010 à la Cinémathèque française

Le Japon vu par…
MK2 Quai de Seine / Quai de Loire (19e)
Le Japon a toujours fasciné les cinéastes étrangers. Depuis les frères Lumière, ils sont nombreux à avoir tenté de percer le mystère de l’Empire du Soleil Levant.
Une programmation de films de tous les genres, de toutes les époques et de toutes les nationalités pour un autre regard sur le Japon : Hiroshima mon Amour d’ Alain Resnais, Lost in Translation de Sofia Coppola, La Maison de bambou de Samuel Fuller, Tokyo Ga de Wim Wenders… et des raretés à découvrir.

Histoires de fantômes japonais
CENTQUATRE (19e) / Entrée libre
Trois soirées exceptionnelles autour de visions troublantes, d’apparitions perturbantes et de disparitions inexplicables…
Sous la halle Aubervilliers du CENTQUATRE, sur entrée libre et à la tombée de la nuit : Dark Water d’Hideo Nakata (2002), Kairo de Kiyoshi Kurosawa (2001) et La Mort en ligne de Takashi Miike (2004).
Programme
– Dark Water, le 10 juillet à 22h
– La Mort en ligne, le 11 juillet à 22h
– Kairo, le 12 juillet à 22h

Séances jeune public
Forum des images (1er)
Le programme japonais s’adresse aussi aux tout-petits comme aux ados. Une programmation sur mesure…
Les tout-petits pourront découvrir Le Noël de Komaneko de Tsuneo Gôda, et les plus grands Child by Children de Koji Hagiud…
Quant aux ados, ils ne seront pas en reste avec Gamera, le monstre géant, premier film d’une série culte de science-fiction lancée pour concurrencer Godzilla.

Nuit ONE PIECE
Forum des images (1er) / Nuit du samedi 3 au dimanche 4 juillet
5 films inédits en France !
Pour célébrer l’originalité et l’inventivité du studio mythique Toei Animation, 5 films inédits en France adaptés du célèbre manga One Piece, créé par Eiichiro Oda, à découvrir pour la première fois sur grand écran et en vostf.
Qui dit manga dit « cosplay » ! N’hésitez pas à revêtir le costume et la panoplie de votre personnage préféré !

Tarifs
Pass : 30€
Pass Étudiant : 16,20€ / Vendu uniquement à la billetterie du Crous de Paris sur présentation de la carte étudiant.
Nuit du Cinéma : 12€ (Forfait donnant accès aux séances de la Nuit du Cinéma, dans la nuit du 3 au 4 juillet au Forum des images)
Séance : 5€ (Les billets sont en vente dans la salle où est programmée la séance)

Du vendredi 25 juin au mardi 13 juillet
Espace Paris Cinéma – MK2 Bibliothèque
e-mail info@pariscinema.org
site www.pariscinema.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *