Koji Wakamatsu à l’honneur : Rétrospective, livre et coffret DVD

http://farm2.static.flickr.com/1248/1300689574_4e2bd87fe5_o.jpg

Cette fin d’année sera placée sous le signe de Koji Wakamatsu, puisque ce n’est pas moins qu’une rétrospective, un livre et un troisième coffret DVD qui vont le mettre à l’honneur jusqu’au début du mois de janvier.

On commence tout d’abord avec une imposante rétrospective du 24 novembre au 9 janvier prochain à la Cinémathèque Française, avec une quarantaine de métrages en VOSTFR, dont un nombre important inédits. Une Leçon de cinéma, « Wakamatsu par Wakamatsu », est aussi prévue. Pour la programmation complète rendez-vous sur asianfilm.fr et sur le site de la cinémathèque.

http://www.imho.fr/local/cache-vignettes/L170xH238/arton60-632cd.jpg

De plus, a l’occasion de cette rétrospective, les éditions IMHO publieront un livre consacré au cinéaste de la révolte. Essais du réalisateur, entretiens passés et présents, texte inédit de Nagisa Oshima, portrait de l’enfant terrible du cinéma japonais par Jean Baptiste Thoret ainsi que filmographie complète seront autant de points d’entrée dans un cinéma protéiforme et sans concessions. Le livre sera disponible le 26 novembre 2010 pour 21 euros. Une signature sera aussi organisée à la Librairie de la Cinémathèque française en présence de Koji Wakamatsu.

http://www.commeaucinema.com/images/news/208_187278.jpg

Et pour terminer, Blaq out nous gratifie d’un troisième coffret DVD, Coffret Koji Wakamatsu – Volume 3, le 2 novembre prochain et comprenant :

Naked Bullet (1969)
Trois gangsters dérobent le butin d’une affaire conclue entre deux gangs…Ils prennent également avec eux, un otage – une femme appartenant à l’un des deux gangs – et se réfugient dans un appartement ou ils décident de se cacher quelques temps. Mais l’un des trois gangsters semble avoir un tout autre plan, désirant garder l’argent et la femme pour lui seul…

La Vierge Violente (1969)
Un groupe de Yakuzas et leurs compagnes emmènent avec eux un couple jusqu’à un lieu désertique dans le but punir la jeune femme pour son infidélité envers son amant et patron ainsi que son amoureux, petite main des Yakuzas…

Violence Sans Raison (1969)
Trois étudiants décident de se rebeller contre la société en brisant les règles et en satisfaisant leur appétit sexuel sans aucune limite. Mais comme la société ne semble pas entendre leur malaise, ils lui montreront leur propre autorité en violant de jeunes femmes…

Shinjuku Mad (1970)
Un père poursuit les meurtriers de son fils afin de découvrir les raisons de se meurtre mais aussi pour le venger. En parcourant les rues tortueuses de Tokyo, Il découvre que le chef d’un mystérieux gang, Shinjuku Mad, est responsable de la mort de son fils, que le clan affirme comme appartenant à leur rebellion contre la société japonaise et l’ordre ancien. Rien ne les empêchera d’accomplir leur but, pas même le meurtre d’innocents…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *